Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de topotore
  • : Les mots invitent à leur traduction afin d'entrevoir sur le mode singulier de chacun cet "au-delà de la langue" si étonnant. La poésie illumine cette frontière.
  • Contact

Recherche

31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 22:07

Clic clac, ma souris s’éclate

Avec sa clique de chat

Elle claque mon fric

Avec un mac

Au chapeau clac

Mon chat bosniaque

Ne peut l’encadrer

Et la bourre de claques

Ma souris se casse

Et rentre patraque

Se carre dans le pif

Un peu de crack

Furax

Aussitôt

Je la plaque

Pour une belle black

Aux courbes démoniaques.

Piquée d’un clic

Sur l’écran

De  MON MAC.

 

 

CLAUDE ROMASHOV

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 21:25

                                                                                                                                                   Eric Rispoli  24/09/09

Je regarde le ressac qui, comme une respiration

Oxygène ce grand corps, celui de la vie, de la multitude,

Où se dessine l’écume blanche des navires,

Où se cachent en son sein des gouffres infinis,

Contrée mystérieuse des secrets enfouis

Contenant dans les ténèbres la lave qui gronde, miroitant le ciel embrasé.

Tu pénètres sur la grève à l’appel de la lune

Envahis les terres de ta houle puissante.

Tu fascines aussi les âmes en peine

Et depuis que tu me pris celle que j’aime

Je ressens tes remous dans mon âme, par mes yeux

Pareils à ceux d’un fou pour qui le monde semble dessus dessous.

Ton visage chaotique, tourmenté, parfois merveilleux,

Indifférent surtout, me damne à petit feu.

Cette pièce d’où je t’observe, j’en murerai les baies.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 23:35
Eric Rispoli


Demain la brisure sera

La sagesse gouvernera

La violence, terrassée par les années

Sera chassée du cœur humain.

 

Demain la gaité enfantera

Et se répandra dans les foyers

Sur des paniers de rires et de sourires

Pour accompagner notre destinée.

 

Demain, la fraternité aura grandi

Et dépassé toutes ses aînées.

Le regard de l'autre, nous chercherons

Pour partager notre amitié.

 

Demain, l'amour aura priorité

A tous les carrefours de la cité,

Ainsi que dans notre génome

Où ses allèles s'imposeront.

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 21:58

Eric Rispoli

 

 

Je rêve un futur pour mes enfants

Qui effacerait les maux du présent

En éclaircirait les ombres et raviverait les couleurs.

Puis je me dis que trop de lumière

Serait en bute avec notre essence.

Un homme est lâché dans le monde pour combattre, vaincre, désirer

Et conquérir, aimer aussi bien le beau

Que le laid, surtout se dépasser.

Changer le monde, son terrain de jeu le rendra-t-il plus heureux ?

Pourquoi alors le transformer ?

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 16:00

 CLAUDE ROMASHOV

 

Les hommes venus de loin

Ont traversé l’espace

Sur des vaisseaux de fortune

Pour terminer leur voyage

En quarantaine.

 

Parqués, clandestins, suspects, bien gardés.

 

Ballet de blouses blanches !

Les hommes de science

Les ont inspectés,

Bâillonnés sans ménagement,

Puis endormis.

 

Ils ont volé leur substance

Pour renouveler

Le génome dénaturé

De la race dominante.

Celle de la Terre.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 15:52

CLAUDE ROMASHOV

 

Sur son chapeau, il y avait des fleurs

Des antennes désorientées

Et des capteurs de vie.

Quand passaient les dames

L’homme galant

Soulevait son chapeau.

 

Elles reculaient horrifiées

Quand elles découvraient

Dans l’intimité du crâne béant

Le bouillon d’inculture

De son cerveau.

 

Je n’ai pas eu le temps

De sécher mes idées sur le fil

Disait-il aux abeilles effarouchées

Qui s’enfuyaient à tire d’aile.

 

Alors confus,

Il recouvrait sa tête.

Les antennes affolées

Vibraient de sons

Diatoniques dans les oreilles.

Les capteurs

Remplissaient leur mission

De souffleurs de vie.

C’est ainsi que l’homme étrange

Put compléter les synapses

De son cerveau.

 

Si jamais vous croisez un homme à chapeau…

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 22:32

 Par Régine Garcia

Dans les nimbes de l’amour,

Entre les draps du désir,

Je t’attendrai toujours,

Car tu m’aimes,

Et tu restes aveugle et sourd

A mes plaintes jalouses.

 

Dans les nimbes de l’alcool,

Dans les vapeurs de l’amour,

Je te chercherai toujours,

Car je t’aime,

Chaque heure aveugle et sourde

A  tes désirs pour d’autres femmes.

 

Dans les nimbes de l’amour,

Ailleurs, dans un autre lit,

Je t’aimerai encore et encore,

Car tu m’aimes aussi,

Toi le muet et l’infidèle

De mes nuits insomniaques.

 

Les draps froissés, les cheveux emmêlés,

Je regarde cet autre qui te ressemble.

Je l’abandonne, en pensant à toi,

Au fond de ton lit

Au fond de tes nuits

Dans les nimbes  de l’amour.

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 21:15

Lien vers le blog d'Anne Vidal                             2009

Par un doux matin calme aux allures d’été,

La belle gazelle paissait en la savane,

Elle rêvait qu’elle dansait une pavane,

Et qu’elle évoluait sous la douce clarté.

 

Elle a chanté, vibré, elle a virevolté,

Parmi les nuages, la fureur océane,

Le souffle du vent léger, la tiédeur profane

D’une nuit étoilée, un temps d’éternité.

 

Tant s’en fut qu’elle sombrât dans l’imaginaire,

Et quand le lion sortit tantôt fort en colère,

De ses crocs tranchants et cruels, il la bannit.

 

Mordant la poussière, tout en se soumettant,

La triste rêveuse, égarée, en tremblant,

Dut s’éteindre bientôt dans l’espace infini.

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 22:10

Patrice Crucy 29/10/2009

 

Ô noble épicéa de mon for intérieur

Trônant au beau milieu de tes frères de scène

Tu abrites un trésor de cordes par douzaines

Tendues aux chevalets des marteaux de ton cœur

 

Ô tapis noir et blanc pour uniques couleurs

Ô délicieux mélange d’ivoire et d’ébène

Témoignant d’un même sang coulant dans nos veines

Sonne et tinte nos vies de majeurs en mineurs

 

Ô sobre palais de l’infini musical

Ô Dieu des vibrations, jugulateur de mal

Maître des concertos, Prince des ballades

 

Chanteur de sonates ou chuchoteur de scherzo

Danseur de mazurkas ou conteur de rondos

Guéris-nous de tes touches, nous qui sommes malades

 


Partager cet article
Repost0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 22:44

 Régine Garcia                                                      2009

 

Génome, mystère de la vie !

Tu tiens le monde dans ta paume,

Le monde des humains,

Lointaine humanité…

 

 

Génome, mystère de la vie !

Collier infini, perles inimitables,

Tu crées l’unicité de chacun

Bijou original, caractères intimes.

 

 

Génome, mystère de la vie !

Merveille des merveilles

Tour à tour améthyste, saphir ou rubis,

Alchimie de l’amour et du hasard.

 

 

Génome, mystère de la vie !

Tu ne te prêtes pas, tu te donnes,

Sans envie, sans passion,

Simplement tu es toi, moi, soi.

 

Partager cet article
Repost0