Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de topotore
  • : Les mots invitent à leur traduction afin d'entrevoir sur le mode singulier de chacun cet "au-delà de la langue" si étonnant. La poésie illumine cette frontière.
  • Contact

Recherche

10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 21:25

Velouté de fleurs de lys

Canapé de berlingots sur fond de miel

Nappage nacré de nougatine d'érable

Autant d'illustrations pour décrire l'empreinte

De ton merveilleux sourire

Empreinte que tu dessinas du bout de ton regard

Sur la trame fragile de mon cœur âgé.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 21:23

Une douce caresse de brume scintillante

Pour te rendre belle comme une jeune étoile.

Une jardinière de pensées chaleureuses

Qui s'ouvre en bouquet parfumé

Pour que ma présence

Discrètement

Se faufile à tes côtés.

Partager cet article
Repost0
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 21:32

La jeune fille reçut une balle en pleine tête dans l'autobus qui revenait de l'école. Au Pakistan, rares sont les jeunes filles qui ont accès à l'enseignement. Malala milite malgré son âge, 14 ans, pour que toutes puissent bénéficier de l'enseignement, ce à quoi s'opposent les Talibans. Elle échappe à la mort et tout son être milite de plus belle.

Un concours national nous invite à rêver le rêve de Malala sous forme d'un poème.

 

 

Elevées par le rire des compagnes, les fleurs s'épanouissent

Quand la cour joyeuse devient jardin.

De son éclat singulier chacune anime le bouquet

Et le père s'illumine devant la seule qu'il chérisse,

L'unique, l'éblouissante.

 

Bientôt la fleur sera cueillie car le jardin s'ouvre au monde.

Elle devra voler vers d'autres yeux dont le regard n'est plus de père.

Bientôt, privée de culture,

En manque d'eau et de chaleur, sous les coups, petit à petit,

Sa réjouissante couleur passera.

 

Que ne fait-on pousser dans l'esprit des jeunes filles

Connaissance et philosophie,

Appendices acérés qui protègent, qui préviennent l'indélicatesse,

Sachant la richesse du féminin bien plus sublime encore

Que celle d'une rose ?

 

L'atelier du savoir façonnera le bel outil de la pensée,

Autre fleur très délicate qui supporte néanmoins le froid.

Et le cœur alors cultivé,

Chacune, par la parole, soutiendra le désir d'orienter sa vie,

Refusera l'humiliation.

 

La femme, bien au delà du savoir-faire, du savoir fera son lustre,

Expliquera les coups de foudre, osera les vis-à-vis, les face-à-face.

Ils brilleront tous les deux,

Homme et femme formant équipe, et sauront transmettre la joie

A l'heureuse progéniture.

 

Voilà le projet qui m'anime : que toute jeune fille bénéficie

D'un enseignement complet,

Pour que son monde évolue vers la dignité de chaque être.

Qu'elle puisse acquérir enfin, aux yeux de l'homme aimant,

L'ineffable cachet du diamant !

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 19:47
Chanter ton visage. 
Chanter tes yeux.
Nager dans la profondeur de leur bleu. Chanter tes mains, chanter ta peau.
Chanter tes reins, chanter tes seins. Louer ton dos, louer ces êtres d'où tu viens. Toucher ta voix.
Se perdre à ton regard. Baiser ta douceur.
Saisir ton émoi. Troubler la petite fille qui rit en toi. Aimer la jeune femme que tu es. Fantaisie d'artiste et peur... Peur de manquer de temps.
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 21:21

Peu de chose en somme

Pour bonheur à l'homme !

Faire lien à sa muse

Qui vole comme buse.

 

Bienveillant prédateur

Mais pourtant riche en cœur.

Sa présence rassure

Et son vol est murmure.

 

Que la vie soit bien là

Et non pas tout là-bas !

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 21:12

 

Quand je plonge dans le regard profond de tes yeux lumineux,

Je me repose d'une vraie senteur d'apesanteur.

Il me manque de vérifier parfois que tu es bien

Celle qui enchante mes rêves

Et me pousse à la joie poétique.

 

Ces drôles de festivités en fin d'année sont pour moi

L'occasion d'une période cachée au plus près

De mon intime besoin d'isolement,

De mon aspiration au calme.

 

Mais si tu me fais signe, je sortirai de mon repaire.

Nous dégusterons alors, tout égoïstement,

De notre heureuse complicité.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 21:11

 

 

Permets que j'abuse

Oh mon élégante muse

De te savoir si proche

Même sous un ciel si moche.

 

Je ne suis pas canard

Qui apprécie la pluie

Et préfère un plumard

Pour ma pose de midi.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 18:23

Ecoute la voix d'une félicité harmonieuse,
Ecoute le murmure d'une pluie d'étincelles,
Ecoute le soupir d'un regard intérieur,
Et souris, souris de vivre ce que vit la muse
Inondée d'attendrissantes éloges.

Entends s'ouvrir la paume qui te transporte,
Entends s'offrir les sens qui s'illuminent,
Entends s'épanouir les sentiments qui affleurent,
Et danse, danse comme s'élance la muse
Scintillante d'innombrables attentions.

Attends de savoir apprécier les magiques élans,
Attends de pouvoir goûter des chauds réconforts,
Attends de vouloir être ce mystère d'une vie,
Et joue, joue comme se drape la muse

Magnifiée d'éternelles intentions.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 21:15

Que le vent soulève ta chevelure soyeuse,

Que, sur le visage, il irise ta peau laiteuse,

Qu'il tende sur ta poitrine ton léger corsage,

Qu'il saisisse ta jupe vers la liberté en présage !

 

Que le soleil sublime ton sourire lumineux,

Qu'il rejaillisse de ton regard chaleureux,

Qu'il miroite dans les bleus de ton oeil,

Que, dans ton corps, il enchante l'accueil !

 

Peu importe que tu sois Euterpe ou Terpsichore,

Pourvu qu'en mon âme tu inspires encore

Les mots doux qui murmurent à ton ouïe

Ces pensées protectrices qui sécurisent tes nuits.

 

Que tu sois Calliope ou Uranie,

Que tu sois Polymnie ou Thalie,

Muse tu es pour soutien à qui grandit,

Pour l'espérance dans l'art et la poésie.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 20:55

 

 

Souris du léger frémissement de ton cœur

Aux doux mots de la main quand ma paume s'ouvre.

 

Je chanterai toujours la beauté de tes yeux.

 

Souris du petit frisson qui surprend tes pleurs

Et chuchote à chaque baiser qui te couvre.

 

Je chanterai vers toi pour que tu sois au mieux.

 

Souris ma belle au goût doré de mes ardeurs

Qui bénissent les dieux aux éclairs des humeurs.

 

Je chanterai demain tes courbes et tes creux.

 

Souris, chante et danse aux notes qui t'inondent

Et laisse tes larmes enchanter notre monde.

 

Je chanterai la vie comme un jour amoureux,

 

Je chanterai encor' la beauté de tes yeux,

 

Au soupir, au sentir du profond de leur bleu.

Partager cet article
Repost0