Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de topotore
  • : Les mots invitent à leur traduction afin d'entrevoir sur le mode singulier de chacun cet "au-delà de la langue" si étonnant. La poésie illumine cette frontière.
  • Contact

Recherche

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 21:24

Nouvel effondrement d'un bâtiment atelier au Bangladesh, près de Dacca.

 

Cette dépèche nous est servie sur les médias entre deux pub et juste avant les résultats du tiercé. La suite ne nous émeut pas beaucoup, en comparaison des performances du rugby toulonnais. Pourtant, neuf étages d'écrasent sur 3000 ouvriers. Quelques uns sont rescapés. Au fur et à mesure des travaux de déblaiement, le nombre de victimes augmente et déjà plus de 912 corps ont été découverts.

 

Des fringues peu cher, en veux-tu en voilà ! Teeshirts pur coton, bien finis, à LIDL pour 5 euros. Pareil à Auchan, Décathlon, Carrefour, Leclerc, Kiabi, Casino, Aldi, Dia, ED, Intermarché, etc.

 

Chemisettes, pyjamas, chaussettes, de belle facture parce que les occidentaux exigent la qualité ! Débaradeurs, pantalons, etc.

 

J'en ai acheté ! Je sais qu'ils sont fabriqués au Bangradesh. Les esclavagistes me rendent complice du malheur des travailleurs payés moins de 30 euros par mois. Complice, parce que je n'ai pas trop le choix. Je cherche aussi les prix bas.


Quelqu'un m'a dit : "mais, si tu n'en profites pas toi, c'est un autre qui en profitera."

 

Si notre pensée s'arrête là, juste à la frontière de l'absence de pensée, sur les rives du fleuve des profits, sur la manette de la machine à sous, sur le regard avide du mort-vivant qui compte ses billets de banque, alors, si la pensée n'a plus besoin d'exister et de s'entraîner, alors, comme le disait Anna Arendt, si l'être humain ne pense plus, tous les extrémismes deviennent possibles.

 

Les dictatures ne s'imposent que là où les humains ne pensent pas. Soit, ils n'ont pas les armes pour penser, parce qu'on ne leur a pas appris à penser. Soit, ils n'osent plus penser, comme ceux qui se contentent de répliquer qu'ils ne font qu'obéïr aux ordres des supérieurs avec cette vrai satisfaction d'accomplir son devoir ! Avec cette conviction : "entre deux maux, il faut choisir le moindre" ! Théorie fumante qui peut justifier toutes les exactions du monde.

 

Jean Ziegler, dans son livre "Le nouvel ordre mondial", écrit que chaque enfant qui meurt dans me monde, est un enfant assassiné, un toutes les deux secondes.

 

Là, au Bangladesh, c'est un millier de victimes d'un coup, et combien de malheur pour les membres de chacune des familles.

 

Que faire ? Militer pour que soit instauré le "revenu de vie minimum et inconditionnel".

Prohiber l'actionnariat, la bourse étant devenu la plus vaste organisation mafieuse que le monde n'ai jamais connue.

 


 


Partager cet article
Repost0

commentaires