Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de topotore
  • : Les mots invitent à leur traduction afin d'entrevoir sur le mode singulier de chacun cet "au-delà de la langue" si étonnant. La poésie illumine cette frontière.
  • Contact

Recherche

21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 06:57

 


 

 

Qu’autre vive et me sourie pour percer si grand mystère,

De présence, de chaleur à bousculer ma vie austère

Qui, d’image, de miroir manquait à seul grandir,

Sans mère, sans père ni soutien à me languir

Qu’un jour la philosophie me servît de repère.

 

Ni sagesse ni bonheur ni guêtre ni guêpière

Une vie fade et solitaire comme profonde fosse amère

Où rires et mots s’étouffent de trop lourdes censures, rien de pire…

Qu’autre vive et me sourie !

 

L’avenue descend comme une longue rivière.

Il s’achemine vers sa sûre mise en bière

L’homme qui des mots enlacés peut jouir,

Des regards singuliers, des écoutes minutieuses se réjouir,

Du sympathique faire son miel et d’une main serrée faire sa prière.

Qu‘autre vive et me sourie !


 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires