Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de topotore
  • : Les mots invitent à leur traduction afin d'entrevoir sur le mode singulier de chacun cet "au-delà de la langue" si étonnant. La poésie illumine cette frontière.
  • Contact

Recherche

6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 22:49

Il m'arrive d'entendre que certaines personnes sont équilibrées, ou même très équilibrées. Mes doutes intérieurs me rappellent une légende qui peut-être était racontée dans un film sur les samouraïs dont je ne sais plus rien d'autre ! Le maître s'étonnait du sang froid de son disciple, de son équilibre, et de sa prestance. Il conduisit alors ce dernier sur un sentier escarpé qui grimpait le long de la montagne jusqu'au point culminant d'où on voyait le village au coeur de la vallée. Là, une falaise abrupte formait un précipice impressionnant d'où on ne pourrait prétendre revenir vivant en cas de chute. Le bord n'offrait qu'une étroite bande de roches plates où ils pourraient s'entraîner au sabre. Le maître se mit en position de combat et de la main fit gentiment le geste de l'invitation pour que le disciple agisse de même. Mais ce dernier prit peur et reconnut sans tarder que la leçon était d'une importance capitale.

"Maître ! Je comprends parfaitement l'enseignement que vous me donnez là. Je suis tellement fier de mon équilibre supposé que je suis devenu arrogant, par mon attitude seule et imbu de ma petite personne. Mais désormais, je serai plus humble et m'appliquerai à croire que rien n'est jamais acquis une fois pour toutes. Maître ! Un grand merci !"

Les deux hommes ont repris le chemin du retour en dialoguant au sujet de ce bord toujours imprécis auquel nous sommes confrontés à chaque pas de notre vie. Sur le point de naître, un bord est là, qui nous obligera à chercher un nouvel oxygène, une nouvelle survie. Et quand nous les aurons trouvés, dans les pleurs et la souffrance, un autre danger se précipitera sur nous, celui de manquer d'air. Ne dit-on pas vulgairement que "l'arrogant ne manque pas d'air" ? Pourtant, il oublie déjà que le bord du gouffre n'est jamais loin. Il suffit parfois de la simple annonce d'une maladie grave pour déstabiliser la personne, pourtant bien équilibrée...Il suffit parfois de l'annonce du décès d'un proche pour que tout bascule et se bouscule dans l'imprécision de l'axe qui oscille au lieu de nous maintenir bien droit...

Finalement c'est quoi l'équilibre ?

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires